A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

vendredi 13 novembre 2009

Pourquoi je n'arrêterai jamais de blogguer ...

Le blog est mort. Vive le blog.

Je pense que je n’arrêterai jamais de blogguer. Il est vrai que les réseaux sociaux sont très prenant au détriment de mon blog (d’ailleurs je poste moins et je ne regarde plus mes stats qu’une fois par mois) mais arrêter de blogguer serait une énorme erreur.


Google aime bien mon blog




Et plus globalement, il adore tous les blogs.

Du contenu fréquemment mis à jour, du texte, des balises, des urls optimisées, des liens, des commentaires...Google est dingue de ça.

Et vu que pour le moment, et pour probablement quelques années encore, Google est le roi incontesté et incontestable des moteurs de recherche et qu’il reste la première porte d’entrée des internautes, il faut donner à sieur Google ce qu’il réclame.

Plus sérieusement, avoir un blog est impératif pour le personal branding.

Pinklemonblog est le premier résultat pour la recherche «mehdi lamloum» ou «lamloum» et abandonner le résultat d’un travail de longue haleine ne serait pas cohérent.

Le jour où l’origine des visiteurs se fera à 80% des Flux RSS, il faudra peut-être repenser la chose. Mais d’ici là, il faudra être toujours de mieux en mieux référencé.


Mon profil Facebook ne m’appartient pas. Mon compte Twitter non plus.




Ceci ne saute peut-être pas aux yeux mais c’est un fait.

En regardant de près les conditions d’utilisation de Facebook, Twitter et de tout autre réseau social, vous vous rendrez compte que chacun d’entre-eux se réserve le droit de supprimer votre compte ou au mieux de le désactiver pour un bon nombre de raisons.

Même si vous ne diffusez pas de contenu répréhensible (ce qui reste à prouver puisque sur Facebook, quasiment toutes les vidéos sont hors-la-loi puisque sous copyright), certaines personnes peuvent faire de leur mieux pour pousser Facebook, par exemple, à désactiver votre compte en le signalant de manière récurrente comme «abusif».

Cela n’arrive pas qu’aux autres et certains Facebookeurs tunisiens ont perdu leur compte pour cause de divergence religieuse avec certains groupes.

Sur Twitter, on peut aussi perdre son compte et le récupérer n’est pas évident.

Contrairement à mes comptes sur Facebook ou Twitter, mon blog m’appartient.

C’est Mon URL, Mon espace d’hébergement. Et même si je suis victime d’une attaque, le backup est toujours là pour me sauver.

Je ne risque pas donc de perdre mon blog du jour au lendemain parce qu’on aura décidé qu’il contrevient à je ne sais quelle règles d’utilisations.


Je dois beaucoup à mon blog



Je lui dois plusieurs jobs, beaucoup de connaissances, quelques bons amis et des expériences très intéressantes.

Par gratitude, entre-autre, je ne l'abandonnerai jamais...enfin, j'espère!