A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

mardi 5 janvier 2010

Facebook au secours du Rap Tunisien?

Le rap tunisien a souffert depuis quelques années de son absence des medias, toutes catégories confondues.
Sans passages medias, surtout la radio, pas de notoriété et pas de boites de production ou de distributeurs qui prennent le risque sur des artistes.
L'éclosion de Balti n'a pas vraiment été suivie d'effet puisqu'il est presque le seul à avoir le privilège de passer réguliérement sur les ondes et sporadiquement à la TV.

Un nouveau media est venu au secours du rap tunisien: Facebook.
Oui, j'ai bien dis Facebook, pas le web, juste Facebook.

MySpace? Connais pas!
Myspace, reseau social musical de référence, n'a jamais percé en Tunisie. Probablement à cause de la faible production pendant pas mal d'années, il n'y a eu que peu d'artistes tunisiens sur Myspace et surtout très peu d'internautes tunisiens.
Ces derniers ne croyant plus en les artistes locaux n'ont pas senti le besoin de les découvrir.
Alors que Myspace a lancé la carrière de probablement des dizaines de milliers d'artistes de par le monde, aucune success story tunisienne n'est à comptabiliser.

Facebook, 1 million de Tunisiens
Facebook est le premier site visité par les tunisiens, à l'exception de Google, très très loin devant les sites locaux.

Il est devenu aujourd'hui un media incontournable.
Les groupes de Rap y ont vu une opportunité d'enfin promouvoir leur musique, gratuitement et de manière massive.

Il y a bien-sûr l'inévitable Balti et ses 28.000 fans. Il a d'ailleurs choisi Facebook pour diffuser la vidéo de son dernier clip en avant première.


D'autres groupes aussi essayent de faire leur trou comme Mascott ou DKF qui ont fait la promo de leur premier concert essentiellement sur Facebook.
Un autre groupe tunisien, Afrock, diffuse sa musique sur Facebook et quelques vidéos.
Dans le genre "Farfelu" Mention spéciale à Selim Slema le 50 Cents tunisien



Rap-tunisien.com: Un forum...qui a plus de succès sur Facebook

Le forum Rap-tunisien.com est à première vue un tout petit forum avec 300 membres et un maximum de 43 connectés simultanés.
Pourtant en regardant la page fan du forum sur Facebook, on tombe sur ... 35.000 fans.
Avec plus de 800 vidéos partagées sur la page, majoritairement des sons ou clips de groupes de rap tunisien, la page se positionne doucement comme une référence.




En offrant une audience et la possibilité de diffuser divers types de contenu (photos, audios, vidéos) Facebook, à travers de pages comme Rap Tunisien est une aubaine pour les rappeurs tunisiens.
Enfin une solution pour toucher une cible potentielle de 1 million de personne sans passer par les médias traditionnels.