A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

mardi 27 avril 2010

Si une marque n'a rien à dire, autant qu'elle se taise!



Une longue tergiversation a précédé l'écriture de cet article: Fallait-il que le titre se termine par "ferme sa gueule" ou "se taise". La politesse a fini par prendre le dessus.
Pourquoi un titre aussi agressif envers les marques?
C'est essentiellement en réponse à un concept, bien en vogue en ce moment et qui est pris au premier degré : La présence sur les médias sociaux.

Les médias sociaux et leur importance en Tunisie


Les médias sociaux se résument en Tunisie à Facebook. Malgré toute leur bonne volonté, les quelques 1000 tunisiens sur Twitter, dont votre serviteur, ne font pas le poids.
L'absence de plateformes vidéo, de sites communautaires locaux et de blogs tunisiens à forte audience, font du réseau social de Zukerberg l'unique alternative.
Facebook, réseau social mainstream s'est transformé en source d'information numéro un des quelques 3,4 millions d'internautes tunisiens.
Naturellement, les marques y voient une opportunité pour toucher une cible qui est réfractaire aux autres médias: Elle ne lit pas la presse papier, regarde peu la télé sinon pour du football ou des clips et n'écoute pas spécialement la radio.
Et c'est là qu'intervient le concept de Présence sur les médias sociaux.

Les Facebook Fan Pages comme les sites vitrines des années 2000
"Il faut être présent sur Facebook" Prononcée solennellement, cette phrase sonne plutôt bien à l'oreille de pas mal d'annonceurs. Seulement cette "Présence" est souvent prise au premier degré.
De plus en plus de marques, créent leur Facebook Fan Page et se contentent au meilleur des cas de créer un onglet personnalisé. Une animation Flash, un formulaire de contact... rien de plus n'est proposé.
Une situation qui me rappelle les sites vitrines des entreprises au début des années 2000, où on disait que des gens faisaient des sites pour pouvoir en mettre l'url sur leur carte de visite.
Il ne sert à rien de créer une page fan, si l'intention est uniquement de réserver sa place. Même si on squatte le nom de votre marque, 24h sont suffisantes pour récupérer votre Nom sur Facebook, rien qu'en produisant les preuves nécessaires.( J'en ai fais l'expérience avec Tekiano et ça n'avais même pas pris une journée)
Les médias sociaux ne fonctionnent pas de la même manière, dieu merci, et nécessite au minimum deux choses: Une stratégie et du contenu.

Avez-vous quelque chose à dire?
Les médias sociaux sont des sites basés sur la "conversation". La première question qu'une marque doit se poser est "qu'est-ce que j'ai à dite à toutes ces personnes?"
N'importe quelle marque à forcément un message à faire véhiculer. Tout dépends de la cible, de l'historique de la marque et de son positionnement.
D'autres questions sont à mettre sur la table pour définir une stratégie de présence sur les médias sociaux:

  • Quel contenu diffuser à l'intention de ces followers?
  • Quelle fréquence de contenu tenir?
  • Comment transformer cette fan page en un outil de fidélisation?
  • Est-ce qu'il vaut mieux engager la conversation, sous forme de service client?
  • Peut-on recruter des ambassadeurs de la marque ou suffit-il de laisser les fans agir?
  • Est-il possible de transformer ces fans en prescripteurs? 
  • Quel lien établir avec eux?
  • Quelle feedback récupérer et comment l'analyser?
Même si dans l'absolu, toute marque a un discours à tenir et par conséquent "quelque chose à dire" à ses consommateurs, il est vital de pouvoir le déterminer avant de penser à avoir une "présence" sur les médias sociaux.
Une fois déterminé, c'est le contenu qui va concrétiser ce message qui devra être pensé, produit, diffusé et dont les retours seront analysés (statistiques de diffusion, d'interactions, de viralité...) pour déterminer le ROI de cette présence et le cas échéant abonder dans la même direction ou rectifier le tir.

A défaut de tout cela, il vaut mieux se taire...ça coûtera moins cher.

Bonus Track: Mr Flash - Couscous (link)