A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

mardi 18 mai 2010

Medias, votre avenir est dans le mobile




NB: Article publié sur les colonnes de Tunis-Hebdo dans sa livraison du Lundi 17/05/2010

Avec l'arrivée d'un troisième opérateur sur le marché des telecoms tunisiens et l'introduction de la 3G, l'internet mobile entre dans la phase du haut débit et de nouvelles perspectives s'ouvrent à lui.
A l'heure ou des médias classiques vivent une crise à l'échelle internationale et où certains annoncent la mort des journaux papiers (comme ils avaient annoncé la mort de la radio à l'heure de la télévision), il est peut etre plus intéressant de voir dans le développement du mobile une opportunité à saisir pour les médias afin d'explorer de nouvelles voies de développement.
La téléphonie mobile a un taux de pénétration de 98%, ce qui signifie qu'une portion aussi importante de la population tunisienne possède un mobile. Peu importe le modèle, l'opérateur ou la technologie, 98% de la population tunisienne est joignable à tout moment. Aux médias d'essayer de les joindre, et de la bonne manière.

Identifier votre cible et lui parler!


Qu'ils soient papier, télé ou radio, les médias classiques doivent identifier leur type de lectorat, ses habitudes de consommation concernant le mobile et essayer d'y coller. Ceci implique de déterminer quand et dans quelle proportion le lectorat utilise son mobile, s'il est connecté à internet mobile ou pas et dans quelle mesure. Des synergies dans ce cadre sont à trouver avec les différents opérateurs telecoms qui ont tout intérêt à offrir du contenu pour booster le taux de connexion au web mobile.
Pour créer le lien avec les consommateurs, il faut oser utiliser son propre médias pour orienter les lecteurs vers une autre source d'information qui est le mobile.
Qu'il soit une télé, une radio ou un journal, promouvoir un nouveau mode d'accès, de manière directe et intensive, peut convaincre les utilisateurs à penser à leur mobile. Si la communication est plus timide, la confiance aura du mal à s'établir et le pas sera franchi de manière plus prudente...et forcément plus lente.

Du contenu spécifique et plus d'investissement


Un journal qui créé une version mobile de son site est un minimum vital mais il ne faut pas s'y limiter.
Même s'il est important de rendre le contenu disponible en offline accessible via mobile, il est important de créer du contenu spécifique pour mobile, tant au niveau qualitatif que quantitatif.
Le contenu spécifique au mobile doit pouvoir s’actualiser plusieurs fois dans la journée, donner la priorité aux news qui peuvent tomber en milieu de journée, favoriser un traitement moins «analytique» de l’information...
Le contenu spécifique peut être aussi totalement inédit pour le média en question.
La vidéo ne se limite pas à la télé, les podcasts audios ne se limitent pas aux radios et le contenu texte ne se limite pas aux journaux.
Tenter de nouveaux type de contenu pour une version mobile et qui ne seraient pas habituels, peut ouvrir de nouvelles voies d’interactivité.

Donnez la parole aux lecteurs

Construire une communauté autour d’un media est plus simple grâce à l’internet mobile et cette communauté qui peut booster l’évolution du média.
Prévoir une partie collaborative pour le mobile permet d’enrichir le contenu: Donner la possibilité de poster des photos, des vidéos, de réagir au contenu via des commentaires...
Même si la gestion de ce type d’interface est souvent inhabituelle pour les médias classiques, elle est indispensable pour le web mobile.
Grâce aux mobile et au lectorat, ils peuvent avoir accès à d contenu inédit qui peut s’avérer une vraie exclusivité.
Le cas de l’utilisateur de Twitter qui a posté le premier la photo d’un avion qui s’est échoué dans une rivière à New York est parfait. Tous les médias ont dû avoir recours à lui par la suite pour commenter l’incident.
S’il était un fidèle lecteur d’un media qui lui donner la possibilité de proposer la news, ce média aurait eu l’exclusivité...bien avant tout le monde.