A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

vendredi 4 juin 2010

Facebook invente l'économie de l'amour


Les hippies ont milité pour pendant des années sans atteindre leur but...mais Facebook l'a fait: Une économie basée sur l'amour.
Par "économie de l'amour", s'entend bien évidemment celle tournant autour du bouton "like" de Facebook, traduit de manière approximative par "J'aime" dans sa version française.
Un bouton qui est devenu la norme sur Facebook en remplacement du défunt "Fan" et qui tend à se développer sur de différentes plateformes.

De l'amour partout!

En lançant ce qu'ils appellent les Widgets Sociaux, Facebook tend à s'implanter dans toutes les plateformes web possibles. Blogs, portails, microsites, site de e-commerce...toutes peuvent adhérer à l'économie de l'amour et la nourrir.

Cette économie de l'amour se base sur une monnaie, sous la forme d'un bouton: "J'aime".
Un bouton, simple, qui s'implante facilement sur n'importe quel site et qui a deux avantages:
- Il vous permet de vous exprimer d'une manière plus personnelle qu'un bouton de vote puisqu'il affiche votre identité
- Il est "social" puisqu'il vous indique si l'un de vos amis AIME la même chose que vous.

De l'amour qui appelle d'autres amoureux


En cliquant sur le bouton "J'aime" non seulement vous exprimez votre "amour" mais en plsu vous le diffusez autour de vous.
Bien évidemment, quand on dit autour de vous cela signifie sur Facebook, car pour Zuckerberg il ne saurait exister autre chose.
Le bouton "J'aime" présente un potentiel de viralité très important, selon les utilisations.
Dailymotion par exemple l'utilise très bien puisqu'en cliquant sur "like", la vidéo est automatiquement postée sur votre profil Facebook, à travers un Embed qui permet à vos amis de la lire directement.

L'amour a-t-il un prix ?
Oui, à commencer par la dépendance à Facebook.
Même si un site comme Ecrans.fr a décidé de bannir le bouton "J'aime" après l'avoir testé pendant un moment et c'est loin d'être le cas de tout le monde.
Mais est-il aujourd'hui raisonnable de se passer de tout cet amour?
Est-ce qu'on ne pourrait pas se contenter d'un lien "Share" qui partage un lien vers Facebook? Oui bien-sûr...mais si les internautes en veulent autrement...