A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

mardi 10 août 2010

Mon portrait sur Afrique Magazine - Août 2010



Un scan de la page de mon portrait sur Afrique Magazine dans son édition d'Août-Septembre 2010.
Un portrait qui a été fait, en plus de plusieurs autres jeunes tunisiens, dans le cadre d'un dossier spécial "Jeunes Tunisiens".
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle.

Texte de l'article

TOUJOURS EN JEAN, Converse et tee­shirt, Mehdi Lamloum fait partie des « stars » du Net tunisien. Il est un vidéoblogueur très connu en Tunisie et se trouve à l’initiative du Barcamp, une rencontre qui réunit tous les acteurs anonymes mais très actifs de la Toile.

Après une maîtrise avec mention en comptabilité à I’Institut des hautes études commerciales de Tunis, il se lance. « .J’ai créé mon blog Pinklemon en 2007. J’ai travaillé gratuitement dans la pub pendant six mois avec un ami, et j’ai beaucoup appris.
A la suite d’une annonce trouvée dans un journal, j‘ai postulé dans une agence de conseil en webmarketing (Access to e business), que j’ai quittée après un an et demi pour créer ma propre boîte, mais à cause des restrictions budgétaires provoquées par la crise j'ai été obligé de fermer. Parti à Webmanagercenter pour filmer un Vcast (un podcast vidéo) concernant un site que le journal allait créer, on m'a proposé de devenir responsable marketing. Un poste que j’ai occupé onze mois.

J’ai appris que Memac Ogilvy Label, une agence de communication, mettait sur pied une unité numérique donc j’ai postulé.
Mon travail consiste à suivre ce que font les Tunisiens sur le Web et à proposer des idées et des stratégies de communication sur le réseau.

Je ne me suis jamais considéré comme un salarié mais comme un entrepreneur individuel et je monte toute une stratégie d’investissement sur moi (en temps et énergie), si je puis dire.

Je n’ai ni héritage ni piston et je pense qu’il faut beaucoup d’efforts, de sacrifices et de volonté, et c‘est ce qui manque à certains jeunes. La vie n’est pas facile mais il faut se battre, et celui qui travaille fini par réussir. . . Si vous ne parlez pas de vous-même, personne ne le fait, et c’est pour ça que j’ai fait un blog, pour partager tout ce que je connais, et c’est ainsi qu’on se bâtit une notoriété. Je veux devenir quelqu’un de connu et de respecté en tant que professionnel."

Il a découvert le concept de Barcamp en 2008 et l’a lancé à Tunis en 2009. Ceux qui travaillent dans le Web ne se connaissent pas, et ceux qui sont dans l’offshore n’ont aucun contact avec le marché tunisien. .Je me suis dit que ce serait bien de les réunir pour se connaïtre, faire du business, trouver un financement, des partenaires, des développeurs. .. Créer un écosystème. "Qui m’a permis de nouer beaucoup de contacts et j’envisage de pérenniser l’événement.»

Mehdi est également chroniqueur à la Radio nationale tunisienne il écrit dans un hebdomadaire local et aimerait monter des émissions télé sur le thème d’Internet.

E.B.J.