A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

lundi 16 août 2010

NessmaTV encore au coeur de la polémique

NessmaTV, la télé du grand Maghreb lancée par les frères Karoui et qui a vu l'entrée de Mediaset dans son capital, est certainement le media qui a déchaîné le plus les passions sur le web tunisien.
En début d'année, NessmaTV a été lé centre d'une vague d'indignation sur Facebook à cause d'un passage d'un sketch de Sawsen Maalej (Animatrice de talent, chroniqueuse et actrice) et quelque temps avant cela, un sketch répondant à la journaliste Samira Dami a aussi provoqué de nombreuses réactions.


En ce mois de ramadan, mois crucial pour les chaînes de télévision tunisiennes, Nessma TV ne pouvait ne pas se retrouver dans l'oeil du cyclone.
Cette fois-ci, c'est le nouveau feuilleton "Nsibiti laaziza" qui vaut à NessmaTv de connaitre son énième appel au boycot sur Facebook.
L'objet du scandale? L'actrice Mouna Nouredine qui joue le rôle d'une vieille dame sfaxienne (originaire de la ville de Sfax, région riche, industrielle et puissante économiquement) avec une pointe d'humour. Il n'en fallait pas plus pour que 14.000 sfaxiens appellent au boycott de la chaîne au motif qu'elle se moquerait de leur accent.
Bizarrement, dans la même série, un autre acteur joue le rôle d'un simplet, originaire d'après son accent du nord-ouest...sans que personne ne s'en offusque. Il faut avouer que les personnages du nord-ouest sont abonnés à ce genre de rôles depuis toujours à la TV tunisienne...

Au-delà de tout débat, il serait intéressant de voir au bout de ce mois l'impact d'une tel appel au Boycott sur l'audience de NessmaTV. Même s'il n'existe pas de véritable Mediamétrie en Tunisie, il serait intéressant qu'un cabinet de mesure d'audience essaye d'évaluer l'impact de ce "militantisme Facebookien" sur nos chaînes tv.