A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

lundi 13 septembre 2010

Les Facebook Ads vont-ils tuer les e-médias tunisiens?


Le seul modèle économique pour les portails tunisien est, et restera probablement pour longtemps, la publicité. Par publicité, il faut entendre uniquement les bannières publicitaires, facturées en Coût par mille Affichages (CPM)

Un modèle basé sur l'affichage qui, malgré un apport certain en termes de visibilité n'apporte pas de résultats certains en matière de clics, donc de retour sur investissement.

Un gros concurrent pourrait les menacer à terme: les Facebook Ads!

Points forts?
Audience démesurée: 1,6 millions de tunisiens
Ciblage affiné: géographique, par sexe, âge...
Retour sur investissement assuré (ROI): Les facebook Ads appliquent la méthode du Coût par Clic. Autrement dit, on paie à l'avance un nombre de clics, de visites potentielles sur son site.

Points faibles?
Un seul, inhérent à la Tunisie et non au média: la difficulté d'éffectuer des paiement en devises, nécessaires pour les Facebook Ads.