A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

mardi 4 janvier 2011

#7ellBlog a-t-elle ouvert les voies du blogging?

Disclaimer: Les statistiques exposées plus bas ont été collectées à partir de la liste des blogs créés affichée sur 7ell Blog dans sa dernière mise à jour du 21 Décembre, et sur une collecte manuelle des chiffres des blogs listés à la date du 27 Décembre. Pour plus d'information je vous recommande l'article de Tekiano sur le sujet.
Je n'ai pas la prétention d'analyser dans son ensemble l'initiative #7ellblog mais juste de collecter les stats, de donner un avis succinct et surtout de donner de la matière qui servira à d'autres pour pour prendre le relais.


7ellBlog, la renaissance de la blogosphére tunisienne?

Indépendamment des chiffres exposés plus bas, l'initiative #7ellblog est très probablement ce qui est arrivé de mieux au web tunisien sur l'année 2010. Le pire étant bien évidemment #souabniTHF mais là n'est pas notre propos.

#7ellblog a été une campagne incitant les internautes tunisiens à ouvrir des blogs. Peu importe la nature du contenu, l'objectif est d'en produire. Le web tunisien a cruellement manqué de contenu "amateur" : issu d'autres choses que les médias professionnels.

Les médias professionnels , même si certains excellent et dépassent nos espérances pour la qualité de leur contenu, sont souvent trop formatés. La faute à leur dépendance à la publicité, à la nécessité de générer du trafic...Mais on ne peut leur en vouloir, la pub étant leur seule source de revenu dans un marché publicitaire au volume encore insuffisant.

#7ellblog est venu donner une bouffée d'air à la blogosphére tunisienne qui se meurt lentement mais sûrement depuis 2007. Elle nous a redonné espoir dans l'existence de blogs tunisiens de qualité et qui pourraient à terme se structurer.

#7ellblog, 87% des blogs créés dans les 10 premiers jours!


Le début de la campagne #7ellBlog se situe approximativement au alentours du 15 Novembre 2010, selon les premiers posts.
En parcourant les blogs créés, on se rend compte que 54% des blogs ont été créés dans les 5 premiers jours (avant le 20 novembre) et 33% dans les 5 jours suivant (entre 20 et 25 Novembre).

87% des blogs créés (un peu de plus de 87 en chiffres) l'ont donc été dans les 10 premiers jours.
Ceci revient à un rythme moyen de création de blogs de 8,7 par jour. Un volume énorme pour un lancement qui n'a bénéficié que de l'appui de certains bloggeurs et d'une diffusion sur les réseaux sociaux.

#7ellblog 81% des blogs sont toujours en ligne

Au bout d'un mois et demi, 81% des blogs sont encore en ligne.
14% des blogs ont été supprimés par leurs auteurs et 6% ont été quatrecentquaté.
Le taux des blogs encore actifs est intéressant. Même s'ils ne font pas de publications régulières (ce qui est explicité dans la suite), il est important qu'ils soient encore en ligne car le bloggeur revient toujours au blogging...tôt ou tard!

#7ellblog 45% des blogs ont écrit moins de 3 posts.

Lancer un blog, c'est simple! Et c'est le credo de la campagne #7ellblog d'ailleurs.
Par contre, produire du contenu à un rythme constant, voire soutenu, c'est une autre paire de manches.
45% des blogs créés lors de la campagne #7ellblog ont produit moins de 3 posts.
33% entre 4 et 10, ce qui revient à une moyenne "honorable" d'un post par semaine.
22% des blogs sont allé au-delà, ce qui constitue une vraie performance.

#7ellblog La prochaine étape?
Est-ce qu'il faudra chercher à convertir encore plus de nouveaux bloggeurs?
Est-ce qu'il faut au contraire inciter ceux qui ont franchi le pas à produire encore plus de contenu?
Slim Amamou avance une idée intéressante: celle de convertir les journalistes à tenir leurs blogs, pour s'affranchir justement des contraintes des médias traditionnels. Mais les journalistes, sont-ils prêts à descendre de leur piédestal?