A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

jeudi 23 décembre 2010

Facebook se met-il à dos les agences de communication?

Le premier titre auquel j'ai pensé pour ce post a été "Le facebook à ton père" mais je me suis rendu compte que c'était un plagiat...de moi-même.
Il y a deux ans, j'avais utilisé ce titre pour un post qui traitait parler des restrictions imposées par Facebook sur la diffusion de contenu et sur le fait que, même si nous avons l'impression d'être sur un espace énorme de liberté, Facebook reste le maître de maison, capable d'imposer ses règles, de changer d'avis, à tout moment...sans jamais consulter personne.

La page Kiabi désactivée ou "au Like, tu ne toucheras point"

La marque Kiabi fait la une ce matin et ce à cause de sa page Fan Facebook.
Malgré ses 130.000 fans, la page a été désactivée par Facebook. Pour avoir vécu cette expérience précédemment, je peux confirmer que l'on a très rarement des explications de la part de Facebook.
L'une des raisons qui a été invoquée c'est l'utilisation justement de certaines fonctions sociales de Facebook (Like, commentaire, tag...) pour une promotion par cette marque.
Oui! Une marque n'a pas le droit d'utiliser les fonctions sociales de Facebook dans le cadre d'une promotion ou un jeu concours...mais c'est nouveau!
Facebook met à jour régulièrement ses règles ... sans forcément en avertir personne.

La dernière mis à jour date du 1er Décembre et énonce explicitement:
Vous ne pouvez pas inclure l'exécution d'autres actions sur Facebook dans les conditions de participation à la promotion (connexion à une mise à jour de statut ou une photo, commentaire sur un mur ou téléchargement d'une photo par exemple)
Le corollaire de tout cela, c'est qu'on ne pourra plus voir d'opérations du type de celle d'Ikea qui avait exploité la fonction Tag et qui a raflé un Lions d'or à Cannes ou d'autres opérations qui se basent sur le nombre de like pour déterminer un gagnant.

Une guerre Agences vs Facebook?

Certains pourraient penser que c'est la fin d'une époque (assez courte) où il fallait se montrer le plus créatif possible pour exploiter les possibilités qu'offre Facebook de manière originale.
Certes, c'est un peu "emmerdant"!
Facebook limite aujourd'hui les possibilités à une seule : Une application, hébergée sur une page fan ou pas.

C'est peut-être une très bonne nouvelle, pour le marché tunisien, où les agences seront obligées d'aller explorer d'autres terrains, de prendre plus de risques ...
De toutes les manières, le duel Agences vs Facebook n'aura pas lieu car sur Facebook, Mark est roi!

mardi 21 décembre 2010

Donner un "J'aime" pour une bonne cause

Coca Zero organise un jeu avec Laptop à gagner. Nous aimerions le gagner pour l'offrir à une personne qui en a besoin et qui n'a pas les moyen de se l'acheter.

Vous pouvez nous aider à le gagner avec un simple LIKE

Pour celà:

1/ Allez à la page http://www.facebook.com/PageOfficielle.CocaColaZeroTunisie et devenez fan de la page

2/ Allez à ce lien http://www.facebook.com/photo.php?fbid=184092004936614

3/ cherchez le commentaire de Mehdi Lamloum et Mettez un like sur le commentaire et non la photo.

Nous avons jusqu'à Mercredi 11H pour dépasser les 300 likes et avoir uen chance de gagner

Merci infiniment à tous

dimanche 19 décembre 2010

Le lien le plus partagé est-il le plus pertinent?


Le volume de partage sur les réseaux sociaux d'un lien est-il le critère de pertinence absolu?
C'est cette piste que semble explorer BingAgain.com
BingAgain n'est pas vraiment un moteur de recherche mais plus un mashup entre Bing le moteur de recherche de Microsoft et Facebook.

Pour un mot clé donné, il analyse les résultats délivré par Bing et les classe selon leur popularité sur Facebook.


En attendant de voir un jour Facebook News, l'approche de BingAgain démontre l'importance que peuvent prendre le volume de partage sur les réseaux sociaux dans la détermination de la pertinence dans résultats de recherche.

Crédit photos: Flickr

jeudi 16 décembre 2010

Pros d'Or 2010 : Une très belle soirée

Disclaimer: Je travaille pour l'agence Memac Ogilvy Label, précisément sa division digitale, OgilvyOne. Nous avons participé aux Pros D'or et remporté 18 prix. Ce qui suit est un post à propos des Pros d'or, de la soirée...et de mon impression personnelle.

La première édition des pros d'or qui a eu lieu en 2009, même si elle représentait le premier festival consacré à la publicité en Tunisie, n'avait pas rallié les faveurs de tous. La faute probablement à quelques problématiques concernant le choix du jury, le boycott de quelques agences et annonceurs....

Les Pros d'Or 2010 était face à un énorme challenge: S'imposer définitivement comme LE grand prix de la publicité en Tunisie, avec l'implication de tous les acteurs du domaine et leur collaboration.

Nouvelle édition et Nouveau Jury!


L'édition 2010 s'est distinguée par rapport à la précédente par un nouveau jury de 23 personnes (le double de l'année dernière). La liste est disponible entièrement ici.

Ce qu'on peut ressortir comme remarques à la lecture de ce jury c'est :

1/ La présence de quelques couples Annonceurs-Agences:
Jean-François Arnaud (ORANGE TUNISIE) et le représentant de leur agence et présidente du SAPA (syndicat des agences de pub) Afifa Chihaoui (MCN TUNISIE)
Salma Larnaout (TUNISIE TELECOM) et le représentant de leur agence Haythem Derbel (HAVAS TUNISIE)
Najla Chaar (TUNISIANA) et le représentant de leur agence Georges Yammine (JWT TUNISIE)

2/ La présence de personnes qui ont déjà remporté des prix nationaux et surtout internationaux ce qui donne plus de valeur à ce jury:
Syrine Chérif (MEMAC OGILVY LABEL), Ahmed ElZoghlami (KAROUI & KAROUI), Hayet Rais (MINDSHARE), Zied Dahmane (PANORAMA Y & R), Georges Yammine (JWT TUNISIE), Haythem Derbel (HAVAS TUNISIE)...

3/ Une forte présence de professionnels d'internet :
Hechmi Ammar en tant que président du jury (IMG Group), Mehdi Frini(TOPNET) et Iheb Beji (MEDIANET)

4/ Des hommes de médias :
Ramzi Farhat (MOSAIQUE FM), Tarek M’rad (EXPRESS FM) et Elyes Gharbi (NESSMA TV)

5/ Les agences les plus importantes étaient représentées: Memac Ogilvy Label, JWT, Karoui and Karoui, Havas, Panorama Y & R, Mc Cann Tunisie, MMC DDB, Grey...

Néanmoins, certains accusations de partialité ont fusé ici et là, tentant de jeter le doute sur les résultats...sans fondements ni réelle réflexion.

Contrairement à ce qu'a pu penser KiffeGrave dans son commentaire de l'article de @JudeVlad sur Madwatch, les agences ou les clients ne votent pas pour leurs propres travaux. Mais bon, c'est Kiffe Grave...
Au-delà de ça, Memac Ogilvy Label était uniquement représentée par sa directrice (qui ne pouvait voter pour ses travaux) et n'avait aucun client dans le jury.

18 prix pour Memac Ogilvy Label et Tunisiana élue annonceur de l'année

Memac Ogilvy Label qui a déjà remporté 5 prix au Dubai Lynx 2010 (dont un Grand prix pour la catégorie Viral) termine l'année sur une très belle note.
Un grand chelem sur les prix locaux, avec 18 pros d'or sur les 47 possibles, remportés dans toutes les catégories.

Une razzia de prix qui prend d'autant plus d'importance qu'elle sonne comme un hommage unanime de la part des professionnels de la communication présents dans le jury.

Tunisiana a de son coté élue annonceur de l'année. Un annonceur qui a fait beaucoup pour la communication toutes ces dernières années et qui a multiplié les campagnes intéressantes surtout en hors média, avec des actions osées.

Une grande réussite pour Khaled Aouij

Lancer un Grand prix de la publicité en Tunisie et en faire un événement auquel assistent toutes les agences en prenant au sérieux la compétition, n'est pas chose facile.
Il faut rendre hommage à Khaled Aouij qui y a cru et qui a eu le mérite d'organiser une soirée, a tout point de vue réussie pour lui.

PS: Petite satisfaction personnelle!
4 prix dans la catégorie internet!! Forcément, ça donne le sourire!

mardi 14 décembre 2010

Personnalité de l'année 2010: Ce sera Julian Assange ou Moi!

La personnalité de l'année selon TIME Magazine sera annoncée demain. (La liste des précédents gagnants est disponible ici y compris Barack Obama en 2008 et en 2006...vous-même)
En tête des votes, Julian Assange et vous pouvez voir le reste de la liste sur le site.
Reste qu'entre hier et aujourd'hui, c'est un jury de TIME Magazine qui déterminera le gagnant.

Ci-dessous la vidéo de MSNBC

Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy


Si vous avez envié d'être la personnalité de l'année, vous pouvez soit sortir 250.000 documents sur la diplomatie américaine ou alors aller sur Facebook.com/Time où le magazine vous propose de créer votre couv' ... choix que j'ai bien évidemment privilégié!

lundi 13 décembre 2010

Video : Le toit du Minneapolis Stadium s'effondre sous le poids de la neige


Une vidéo impressionnante de la FOX trouvée via GillesKlein


<a href="http://msn.foxsports.com/video?vid=ca15cffb-3b66-49a0-84ca-20ed0a175567" target="_new" title="">NFL on FOX: Metrodome collapse</a>

mardi 7 décembre 2010

Twitter, Wikileaks et l'éditorialisation des Trends

Quand on se présente comme un réseau d'information, peut-on se permettre de passer à coté de l'informations?

Twitter, qui fut durant ses toutes premières années un réseau social basé sur le microblogging, est présenté par ses fondateurs comme un réseau d'informations depuis fin 2009 et le jour où la fameuse question "What are doing?" a été remplacée par "What's happening?".

L'éventualité même d'un Twitter News Network a été évoquée dans différents entretiens et réfutée par la suite par Biz Stone, sans évincer l'idée de nouer des partenariats avec des réseaux d'information.
Mais cette simple hypothèse prouve l'orientation stratégique claire de Twitter de se positionner comme un réseau d'information et non un réseau d'amis.

Vidéo de l'interview de Biz Stone avec Reuters



Twitter a évincé Wikileaks des trends ... ou pas!

Wikileaks, le Cablegate et Julian Assange sont probablement les hashtags (mot-clés sur Twitter) les plus fréquemment utilisés ces dernières semaines sur Twitter.
Bizarrement, aucun de ces mots n'est apparu dans les Trends affichés sur Twitter.com.
Les Trends sont une fonction lancée par Twitter en Mars 2009 dans une première version et qui met en avant les hashtags et mots-clés les plus tweetés. La deuxième version lancée en Janvier 2010, avait apporté des améliorations en lançant des Trends géolocalisés.

Un premier post sur Bubbloy avance l'hypothèse que Twitter a sciemment oeuvré contre Wikileaks en n'affichant pas les mots clés parmi les Trends. D'autres posts suivront pour étayer cette thèse.

BuzzFeed est venu expliquer que Wikileaks ne pouvait pas faire partie des Trends pour la simple et bonne raison qu'il fait partie, au même titre que Justin Bieber, du bruit ambiant!

Twitter intervient pour s'expliquer...ou pas!

Dans un post sur le blog officiel de Twitter, on nous explique que pour faire partie des Trends, le volume d'occurrence du terme doit être important mais il doit aussi avoir fait une sorte de pic à la manière d'une " Breaking News ".
Une explication qui donne une toute autre idée sur le principe des Trends de Twitter.
Sometimes a topic doesn’t break into the Trends list because its popularity isn’t as widespread as people believe. And, sometimes, popular terms don’t make the Trends list because the velocity of conversation isn’t increasing quickly enough, relative to the baseline level of conversation happening on an average day; this is what happened with #wikileaks this week.
Twitter doit-il "éditorialiser" ses Trends?


Les Trends sont non seulement le baromètre de ce qui se passe sur Twitter mais aussi une source de revenu intéressante.
Twitter, service 100% gratuit et sans pub (sauf au Japon où ils font 3$ millions en pub) possède un modèle économique basé sur :
Les revenus générés par Google à qui il permet de référencer ses tweets
Les Trends Sponsorisés
Les suggestions de comptes Sponsorisées

En se réclamant réseau d'information, Twitter se doit d'offrir la meilleure information possible à ses utilisateurs. Au-delà de la maintenance du service (moins de fail whale depuis quelque temps), c'est la qualité de l'information qui doit primer.

L'épisode Wikileaks a prouvé que le système actuel des Trends n'est pas le plus efficace et qu'il avait des limites. Quand un sujet fait la une de tous les médias confondus, créé un buzz de folie sur le web, génère des centaines de milliers de posts et d'articles et provoque un vent de panique diplomatique géant, il est inadmissible qu'un réseau d'information passe à coté.

Si demain Justin Bieber, qui consomme déjà 3% des capacités des serveurs de Twitter, passait l'arme à gauche (il est déjà mort dans south park) et vu le nombre de tweets sur lui par jour, il ne risque pas d'y avoir un pic. La logique des Trends de Twitter voudrait qu'il n'y soit pas.

Twitter devrait peut-être penser à "éditorialiser" ses Trends: Mettre en place une équipe dédiée à analyser les Trends les plus importants en volume, vérifier les origines de l'engouement pour un mot clé et éventuellement mettre en avant ceux qui comme Wikileaks provoque déjà pas mal de bruit sans faire des pics exceptionnels.

Un tel procédé est déjà utilisé par Dailymotion, la célèbre plateforme de partage de vidéos
Alors qu'il est à la base une plateforme de User Generated content (contenu produit par les utilisateurs), Dailymotion a fait le choix d'éditorialiser sa page d'acceuil, à la manière d'un média...ce qu'ils sont devenus.

Je vous conseille l'excellent article du blog Work In Progress sur le fonctionnement de Dailymotion et la gestion des vidéos qui doivent être mise en une du site.

mercredi 1 décembre 2010

AntiGlag.com le Youtube tunisien


AntiGlag.com (anti-ennui) est un Youtube like tunisien.
Son principe est simple : il agrège les vidéos qui tournent sur Facebook et qui buzzent auprès des internautes tunisiens.
Grâce à un réseau de tunisiens sur Facebook, il met en ligne toute la journée, en classant par catégories, les vidéos qui buzzent le plus ou qui sont les plus intéressantes.

Une idée très astucieuse pour lancer une plateforme vidéo en Tunisie, tout en évitant la problématique de l'hébergement puisque les vidéos sont toujours hébergées sur Facebook!