A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

jeudi 20 janvier 2011

Tunisie : Naissance du citoyen journaliste?


Depuis presque une semaine, le peuple tunisien a réussi à évincer Ben Ali du pouvoir et à faire chuter son régime. Une dictature de 23 ans, ne disparaît pas totalement en un jour et les vestiges du régime persistent.
Un gouvernement de transition a été désigné et a lui même constitué une commission chargée de traquer les abus de l’ancien régime.
En attendant que cette commission commence à bosser, un super héros est né et veille au grain pour que les preuves ne soient pas détruites : Le Citoyen Journaliste!

Citoyen Journaliste is watching you

Cette vidéo publiée sur Facebook par un anonyme met en avant un supposé responsable local qui brûle des documents public.



Le vent de liberté qui souffle sur la Tunisie y est pour beaucoup mais pas que. Le sentiment de responsabilité et de solidarité qui est né dans ce pays pendant le dernier mois est à mon sens le point le plus important.

Maintenant, plus personne n’hésite à sortir son téléphone mobile et à filmer ce qu’il voit.
Une nouvelle habitude qui risque de boulverser la donne car désormais, les responsables (politiques, élus locaux,...) sont sous pression.

Avec la disparition de la censure sur les plateformes vidéos (Youtube, Dailymotion..), le citoyen journaliste aura de plus en plus d’espace pour héberger et distribuer ses reportages.

Citoyen journaliste se trompe des fois...mais apprend!

Dans le flux de vidéos, photos, infos et commentaires qui se déversent toutes les minutes sur Facebook et Twitter, il y’a de l’info mais beaucoup de l’intox.
C’est le principal reproche fait au citoyen journaliste : sa production manque de crédibilité.
Des vidéos qui datent et qui ressortent, des photos supposées montrer des endroits alors que c’est un lieu différent...les exemples sont légions.

Mais au milieu de tout cela, un fait est avéré: le citoyen journaliste apprend.
Il apprend à vérifier, à se renseigner, à expliquer et à ne pas partager de manière systématique même si le titre est alléchant voire à partager en exprimant ses réserves.

crédit photo : Flickr