A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

jeudi 17 mars 2011

Emna et Nessma : Mon point de vue!

Disclaimer :
1/ Emna Ben Jemaa est une amie
2/ Je n'ai pas été invité au débat avec Hillary Clinton

Résumé de la situation pour les retardataires

Hilarry Clinton est invitée ce soir (Jeudi 17 Mars 2011) dans une émission sur NessmaTV.
Une polémique enfle sur Twitter se basant sur une information : Emna Ben Jemaa et Sofien Chourabi auraient été refusé par NessmaTV, après avoir été invités par l'ambassade américaine à Tunis.

Les deux ont la particularité d'être des journalistes en plus d'être bloggeurs.

Sofien Chourabi s'est distingué avant le 14 Janvier par ses reportages courageux partout en Tunisie sur les dépassements concernant les droits de l'homme. On a parlé de lui post-14 Janvier quand il s'est fait agressé sur l'avenue Habib Bourguiba.

Emna Ben Jemaa est bloggeuse et journaliste pour ExpressFM
Elle a créé une polémique quand il a été découvert qu'elle gérait le compte Twitter du Premier Ministère du temps de Mohamed Ghannouchi.

Pour le moment, seule Emna Ben Jemaa a parlé sur son blog de son éviction de l'émission avec Hillary Clinton. Webdo en a aussi fait l'écho mais c'est un site sur lequel Emna Ben Jemaa contribue régulièrement...une certaine absence d'objectivité peut être envisagée.
Update 18 Janvier 9h55 : Sofien Chourabi s'est expliqué en vidéo

Une affaire Emna Ben Jemaa / Nessma TV ?

J'aimerai juste exprimer quelques réflexions à propos de cet "événement"

> Je suis étonné que la génération internet puisse encore attendre quelque chose des médias traditionnels et croire en leur "bonne foi".

Je croyais sincèrement que le "peuple de l'internet" avait compris que dans la Tunisie post 14 Janvier, il ne fallait plus attendre de "gestes" des TV, radios, journaux... car ce sont eux aujourd'hui qui, conscient de l'importance d'internet et de son pouvoir attendaient une attention de la part des personnes actives sur le web (Je préfère ce terme à celui de bloggeur car pour être bloggeur, il faut avoir un blog...ce qui est loin d'être le cas de ceux qu'on présente souvent comme tel)

Comme je l'ai exprimé dans un précédent post, la vocation des médias (hors service public) n'est pas de faire le bien autour d'elles ni d'informer de manière honnête.
Le business des médias, c'est avant tout comme l'a dit Patrick Le Lay, c'est de vendre du "temps de cerveau humain disponible"
Ne demandez pas aux médias ce qu'ils ne sont pas (toujours) en mesure de faire...

> Dans son post Emna Ben Jemaa, relate ce qu'elle a dit quand on lui a annoncé qu'elle n'allait pas venir.

"J’ai par ailleurs demandé «Est ce qu’il s’agit de relation entre les USA et la Tunisie ou les USA et Nessma ? Et si c’était ca leur conception de la liberté d’expression. J’ai conclu que je ne pensais pas que Nessma était si puissante (powerful) au point de dicter à Hillary Clinton avec qui elle pouvait parler et avec qui elle ne pouvait pas."

Cet extrait donne une indication sur l'image que devrait avoir les USA en Tunisie, dans l'esprit de certains de mes compatriotes.
Pourquoi est-ce qu'une chaîne de télévision ne pourrait pas imposer ses préférences et accepter de facto celle de l'ambassade US?
Je suis ravi qu'une chaîne de télévision en invitant une personnalité aussi prestigieuse que Hillary Clinton, puisse imposer ses conditions dans le cadre d'une négociation...même si dans le cas présent, les raisons ne sont pas les bonnes.

"Je lui ai expliqué que j’étais choquée parce que je pensais qu’Hilary Clinton voulait rencontrer librement des personnes indépendantes de la société civile et non des personnes validées par Nessma."

Si Hilary clinton souhaitait rencontrer des "personnes indépendantes de la société civile", elle aurait organisé une petite réception à l'ambassade où à son lieu de résidence. L'objectif de cette émission est de toucher les téléspectateurs tunisiens et de faire passer la position officielle US concernant la région en général et la Tunisie en particulier.
Les personnes présentes sur le plateau le sont pour donner un "peu de corps" à l'émission. Normal, c'est ça la télé...

> Le troisième point intéressant et à débattre serait la relation entre l'ambassade américaine et les "bloggeurs tunisiens"

Toujours en citant Emna Ben Jemaa : " Je rappelle le bureau de presse de l’ambassade des Etats-Unis pour vérifier et on me confirme que l’ambassade invitait des blogueurs tunisiens pour poser des questions à la Secrétaire d ‘Etat."

Je pense qu'il serait intéressant, vu que le sujet est mis sur la place publique, de la relation qui existe entre certains "bloggeurs tunisiens" et l'ambassade américaine.
Sami Ben Gharbia dans son blog en a traité dans un cadre plus général mais ce graphique est assez significatif.