A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

lundi 25 avril 2011

La jeunesse d'Ennahdha face à un Bad Buzz

Facebook s'est transformé depuis le 14 Janvier en la plateforme de communication de prédilection des partis politiques. La majorité des partis créent une page Facebook avant même de lancer leur site. Vous pouvez en voir la liste ici.

Ennahdha est certainement le parti politique le plus actifs sur le net grâce à une bonne campagne de Facebook Ads lancée pour le retour de Rached Ghannouchi et aussi l'effort de ses militants qui n'ont cessé de créer différentes pages. Certains ont même avancé qu'Ennahdha aurait racheté des pages Facebook à grand nombre de fans...mais ça reste des suppositions...

Les jeunes d'Ennahdha justement ont commencé à créer depuis quelques jours des pages intitulées "شباب حركة النهضة" En français, "Les jeunes du mouvement Ennahdha à ..." pour chaque gouvernorat tunisien, sous l'étendard d'une page principale.


La création de toutes ces pages ne semblait pas poser de problèmes à grand monde...jusqu'à la création d'une page "Jeunesse du mouvement Ennahdha au Club Africain" qui a amorcé un mouvement de riposte contre ces pages.
Le tunisien est, c'est bien connu, intraitable quand il s'agit de football...


La Cyber-guerre des partis politiques est-elle ouverte ?

Les prochaines élections pour l'assemblée constituante, même si elles se joueront essentiellement sur le terrain, auront une part intéressantes de duels sur le web...un média favorable aux coups bas et à la propagande.
Les montages vidéos, les photos retouchées, les faux documents...toute la panoplie du parfait petit manipulateur a déjà été déployée.
Ceux qui ont réussi le plus grand coup restent sans conteste les gars de TAKRIZ qui ont réussi à faire croire le 13 Janvier à la démission de Kamel Morjane alors ministre de Ben Ali.
La loi électorale ne peut pas faire grand chose face à ce phénomène. Pour les élections US, les vidéos sur Youtube anti Mac Cain ou Anti Obama ne sont pas difficile à trouver. L'argument de la censure est inacceptable, bien évidemment.
Que faire alors? Accepter que ça fasse partie du jeu...et gérer...