A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

vendredi 4 novembre 2011

Arthur Ouertani, le plagiat et la nécessité de copier!

Au milieu de tout le brouhaha provoqué par les résultats des élections du 23 octobre, et entre deux nouvelles sur les alliances probables et improbables, les tunisiens ont réussi à se passionner pour une banale histoire médiatique qu'on a tenté de transformé en cause nationale.

Une vidéo de l'animateur Arthur a circulé où, dans son humour pathétique (avis personnel), il essayait de tourner au ridicule l'émission Labes de Naoufel Ouertani sur Attounisia la chaîne de Sami Fehri. Il accusait Naoufel Ouertani d'avoir copié le concept, reprenant le même style dans lequel Craig Fergusson l'avait lui-même accusé de plagiat.

Même si l'humour d'Arthur est douteux (re-avis personnel), il est clair qu'il faisait de l'auto-dérision avant tout. Pour preuve, dans le générique de la fameuse émission, il a repris trois extraits de l'émission de Craig Fergusson/La sienne/ Naoufel Ouertani, en mettant en évidence que les trois faisait la même chose. Mais bien évidemment, peu l'ont remarqué!


Tout ceci est une bonne excuser pour évoquer plusieurs points qui me semblent intéressants sur la thématique du plagiat.

Le plagiat n'est pas une question philosophique

Un Talk Show peut prendre plusieurs formes dont celle choisie par Naoufel Ouertani.
D'ailleurs, voici quelques exemples de talk show adoptant le même format.




  


  


Peut-on parler de plagiat? Pas à mon sens, tellement ce format est devenu un standard télévisuel.
D'ailleurs, peu avaient parlé de plagiat en Tunisie à la sortie de l'émission Dima Labes. Fait étonnant quand on sait que la chasse au plagiat est un sport national.
Et quand Arthur dans son humour sans humour (re-re-avis personnel) avait parlé de plagiat, aucun des médias qui ont tenté d'en faire une affaire d'état, n'ont évoqué ce point, préférant parler de "racisme".

J'ai toujours été étonné que dans un pays où on ne reconnaît pas les droits d'auteurs, où il existe des cafés dénommés "Facebook", "Twitter" et même "South Park", où les DVD piratés se vendent librement et où on ne crée que peu de contenu sur internet, on puisse parler du plagiat d'un point de vue éthique et moral.

A ce propos, il existe un article référence "Plagiarism is not a big moral deal", paru sur les colonnes du NewYork Times par Stanley Fish et qui résume la question en deux points essentiels :
- Le plagiat est un pêché appris
- Le plagiat n'est pas une question philosophique.

Nous avons besoin de copier!

Il est temps d'admettre qu'il est important pour des pays où "l'industrie créative" est encore dans ses premiers pas, que copier n'est pas le mal absolu et n'est un problème moral.
Dans une Tunisie, libérée de la censure (définitivement on l'espère) les énergies créatives sont entrain d'exploser, nous aurons besoin de regarder ce qui se passe ailleurs, de nous inspirer, de remixer jusqu'à trouver notre chemin.

Certaines inspirations iront plus loin que d'autres et flirteront avec la copie parfaite...mais ce n'est pas grave. Stigmatiser ces personnes, et continuer la "chasse au plagiat" est avant tout un temps perdu pour la création et un risque de "mise de bâtons dans les roues" de ceux qui tentent de créer.

Les exemples de pays qui ont commencé à copier sont innombrables.
La Chine est le meilleur exemple. Après avoir copié pendant des années, ils arrivent aujourd'hui à développer leurs propres produits/styles et à améliorer l'original.

Les japonais qui sont devenus une référence mondiale pour la mode et qui inspirent les collections partout le monde ont commencé avant tout ... à copier les collections européennes.
L'extrait de l'émission "Un oeil sur la planète : Japon" (à partir de 18:30) est assez intéressant sur le cas du Japon.



Le Remix est la base de la création. 
Je ne recommanderai jamais assez le documentaire RIP: A remix Manifesto sur l'artiste Girl Talk