A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

mardi 31 janvier 2012

أعمل فيلم بالجورنال فايسبوك بتاعك

"فايسبوك أجبر كل مستعمليه منذ الاسبوع إلي فات باش يستعملوا "جورنال" أو "تايملين
باش يسهلوا المرور نحو الجريدة هذي إلي فيها "التاريخ الفسبوكي" للمستعملين، فايسبوك حاول يخلق منها تجربة ممتعة عن طريق الموقع 
الموقع هذا يسمح باش يكون عندك مقطع فيديو يلخص أهم اللحظات الفسبوكية. النتيجة تنجم تكون حاجة كما المقطع أسفله...



Le film de votre timeline Facebook

Maintenant que tous les utilisateurs sont obligés d'avoir la timeline, Facebook essaye de rendre le passage plus simple pour ses utilisateurs.

www.timelinemoviemaker.com est une application a été développée avec Definition6 et qui vous permet de faire une vidéo avec votre timeline Facebook, en ayant le choix d'exclure/remplacer des moments.

Un résultat qui pourrait ressembler à ça...



أكثر تصويرة معبرة على تونس في 2012

التصويرة هذي تضهرلي أكثر صورة معبرة على تونس في عام 2012.
الثورة تعملتلها طاولة و كراسي، و عملولها ساحة و شوارع بسمها، و الشباب التونسي مازال قاعد على عتبة، كما قبل، يستنى في حاجات وعدوه بها...
ملاحظة هامة : موش انا إلي خذيت التصويرة. لقيتها على موقع Rue89.com


dimanche 29 janvier 2012

هل استجابت إذاعة تطاوين لحمادي جبالي؟

اكتشفت على صفحة إذاعة تطاوين على فيسبوك (إلي عودتنا بخدمة هايلة على المستوى الجهوي و حتى الوطني) تصاور لمظاهرة في قابس تحت عنوان " قابس: مسيرة شعبية سلمية تدعو الى الحفاظ على السلم الاجتماعي " موجودة هوني
كيف جيت انشوف فالتصاور حسيت إلي فالوصف بتاع المسيرة فما حاجة نساوها : الحزب المنظم للمسيرة و إلي واضح من الأعلام والشعارات.
بعد التثبت على صفحة شباب حركة النهضة بقابس تبين أنها بالفعل مظاهرة منظمة من طرف حزب...و إلي هي معلومة "تناستها" إذاعة تطاوين في وصفها! 





Radio Tataouine a-t-elle déjà écouté Hamadi Jebali ?


En regardant sur la page Facebook de Radio Tataouine, j'ai découvert les photos d'une manifestation organisée à Gabes. Le titre utilisé était " Gabes : Manifestation populaire pacifique appellant à conserver la paix sociale"
En parcourant les photos, j'ai été étonné de voir certains symboles connus du parti Ennahdha (Drapeaux, dossards orange..) et certains slogans sur les banderoles...

Il m'a semblé que Radio Tataouine avait oublié de préciser ce détail dans leur description...

J'ai décidé d'aller vérifier sur la page Facebook de Gabes des jeunes d'Ennahdha, heureusement toujours très actifs et couvrant tous les événements.
Effectivement, la manifestation était largement couverte, en photos et vidéos, et sa paternité clairement réclamée.

La question qu'on est en droit de se poser : Est-ce cet exemple du traitement de l'information par Radio Tataouine, les médias gouvernementaux qui reflètent la volonté du peuple dont a parlé le chef du gouvernement Hamadi Jebali






mardi 24 janvier 2012

Quand Israël surveille les réseaux sociaux

Surveiller les réseaux sociaux est une activité principale de nombreux organes de sécurités de grandes puissances. Dans un précédent post, j'avais rapporté que la CIA avait affirmé monitorer l'activité des réseaux sociaux de part le monde, avec un investissement humain (parlant plusieurs langues) et en matériel permettant d'avoir un oeil sur tout ou presque pour déterminer "l'état" de plusieurs zones et anticiper leur évolution.

Aujourd'hui et à travers le document ci-contre, on apprend aussi qu'en Israel une étude des réseaux sociaux et de l'activité de ce qui est dénommé "groupes terroristes" sur internet a été lancé il y a de cela 13 ans. Le ministre de la défense a affirmé toujours à cette chaîne chinoise qu'un budget conséquent, autant humain que matériel, était consacré à cette tâche qui fait partie des grandes priorités en matière de sécurité.

La question qui se pose est celle de savoir jusqu'au où va cette surveillance? Est-ce qu'elle ne donne pas des raisons à un sénateur US comme Joe Lieberman pour censurer toujours plus internet (Voir post à ce sujet)?



dimanche 15 janvier 2012

الصحافي و الشارع، علاقة متوترة؟ Le journaliste et la rue, une relation tendue?


نهار الأربعاء 11 جانفي مشيت إلى شارع الحبيب بورقيبة بش نصور مظاهرة المساندة لوزير الداخلية، ضد أعوان الأمن إلي عملوا وقفة
احتجاجية بعد ما طردولهم عرفهم. سمعت إلي هي مظاهرة كبيرة، التصاور برشة في فايسبوك، سفيان بن حميدة يقول ضربوه و شباب حركة النهضة يقول هو ضربنا...
حبيت نمشي نصور الصحفيين إلي قاعدين هما بيدهم يصوروا بش نسألهم هل صحيح إلي يتقال إلي خدمتهم فيها خطر، كيفاش يتعاملوا معاهم المتظاهرين، كيفاش يحسوا رواحهم...
فما برشة ما حبوش يتصوروا معايا و هذا حقهم ومانيش بش انقول علاش ما حبوش خاطر ما عنديش ما يثبت كلامهم.
الزوز حوارات هذم مع زوز صحفيين، فيهم برشة مغزى. الثانية قصت قبل ما توفى خاطر الجو سخن شوية ...  

Mercredi 11 janvier, je suis allé à l'avenue Habib Bourguiba pour essayer de filmer lors de la manif de soutien au ministre de l'intérieur, contre celle des policiers qui protestaient contre l'éviction de leur chef.
J'ai vu sur Facebook que c'était une grosse manif, beaucoup de photos,  Sofien Ben Hmida dit avoir été agressé, les jeunes d'Ennahdha disent que c'est lui qui les a agressé...
J'ai voulu filmer les journalistes et leur poser quelques questions sur l'exercice de leur métier sur le terrain en ce moment.
 Beaucoup ont refusé d'être filmés, je ne pourrai dévoiler les raisons qu'ils ont avancé, vu que je n'ai aucune preuve écrite.
Les deux interviews ci-dessous,  comportent beaucoup de sens... La deuxième n'a pu aller jusqu'au bout...









vendredi 6 janvier 2012

Comment #7ell #حل a hacké les médias et les institutions

Disclaimer : Je fais partie du groupe OpenGovTN et j'ai participé à la campagne #7ell, chose dont je suis très fier.


#7ell est une action du groupe OpenGovTN qui milite pour instaure les principes de transparence dans la gouvernance en Tunisie. Une notion totalement étrangère à la gestion des affaires de l'état en Tunisie.
Le but de l'action était de vulgariser la notion au sein du grand public.

Deux aspects m'ont aujourd'hui intéressé dans cette campagne avec un peu de recul :

La collaboration dans la transparence

L'idée est née sur le wall du groupe Facebook consacré à la Team Communication de l'OpenGov. Elle a été discutée là, de manière totalement transparente puisque le groupe est ouvert, et formulée de manière collaborative. Une fois les membres connectés d'accord sur l'idée, plusieurs visuels ont été réalisés (par @achourmoez) sans qu'il n'y ait aucun besoin de faire des réunions, de se rencontrer...d'ailleurs les membres de ce groupes sont dispersés sur plusieurs continents. Toutes les discussions étaient publiques et la décision prise de manière simple.

Toujours dans le même élan un membre a écrit un texte en tunisien qui expliquait la démarche. texte soumis à tous sur un document Google Doc et adopté. Une page Facebook a été créé par un des membres et un appel lancé pour diffuser les visuels et soutenir la cause de l'OpenGov. 
La même nuit, d'autres membres ont réalisés une vidéo 3 D pour donner plus de corps et matière à l'action.

Le lendemain, et suite à une proposition, des membres du groupe OpenGov se sont cotisés pour lancer une campagne de Facebook Ads afin de soutenir les efforts. L'objectif étant de sensibiliser par rapport au vote à l'Assemblée constituante du Vendredi 6 Janvier.

Toutes ces actions ont été pensées, discutées et entamées par les membres du groupe de communication OpenGov sans plus de procédures et surtout en toute transparence puisque les conversations sont encore visibles sur Facebook.

Internet peut hacker les médias et les institutions 

Le poids des médias mainstream est incontestablement plus important que celui d'Internet, aujourd'hui et en Tunisie. Demain ça pourrait changer, ça en prends d'ailleurs la voie, mais ce n'est pas encore le cas.

La campagne #7ell a réussi à passer d'Internet, espace confiné au regard de la part de la population tunisienne connectée sur la population globale, vers les médias mainstream.
RTCI, MosaiqueFM et même la TTN1 a une heure de grande écoute ont accordé du temps à la campagne 7ell. L'accès à la télévision est forcément facilité par la présence de quelques membres de l'Assemblée Constituante au sein du groupe #OpenGov.

Mais c'est un cas pertinent d'une action partie d'internet et qui a pu faire adhérer un maximum de personnes, tout en ayant suffisamment de contenu, pour attirer l'attention des médias se susciter leur intérêt. Un passage primordial pour toucher les personnes non connectées et qui ne doivent pas être considérés comme une population à part. Si tu ne viens pas à Internet, Internet viendras à toi.

Passage de Lobna Jeribi sur la TTN1


Encore mieux que la télévision, c'est les institutions qui ont été hackées par #7ell.
Alors que l'Hémicycle de l'assemblée constituante est l'objet de toute les attentions et que le moindre mot, symbole ou allusion peut dégénérer, #7ell a été vu sur les tables de pas mal d'élus qui soutiennent la transparence et l'opengov.


Le message est crucial à l'heure où on demande plus d'ouverture : Les voies des institutions tunisiennes ne sont pas impénétrables. Pourvu que le message soit cohérent et concrètement matérialisé, il est possible de le véhiculer à l'intérieur de n'importe quelle institution.

dimanche 1 janvier 2012

Médias tunisiens, vous méritez ce qui vous arrivera!

Note: Ce post devait s'intituler "Hamadi Jebali a-t-il déjà mis au pas les médias tunisiens?" Mais en fin de compte la réponse est tellement évidente. J'ai aussi éliminé "Médias tunisiens, bien fait pour vos gueules"...

La relation des médias avec les dirigeants d'Ennahdha n'est pas au beau fixe en ce moment.
Une situation normale pour un nouveau gouvernement et une attitude habituelle de la part des partis Ultras-Conservateurs libéraux.

La déclaration de Hamadi Jebali concernant l'orientation des médias publics vers des médias gouvernementaux  et la vidéo de Rached Ghannouchi qui distingue les médias en deux types, ceux d'Ennahdha bons et les autres mauvais, ont lancé l'idée que les médias tunisiens étaient contre Ennahdha et mis à jour l'intention du parti au pouvoir de trouver des solutions à tout cela.
Une démarche intelligente, comme souvent c'est le cas, qui met la pression sur les médias tunisiens et les oblige à se défendre dans les déclarations et probablement dans les faits.

D'ailleurs, commence-t-elle à porter ses fruits?
Un événement qui s'est déroulé la semaine dernière m'a poussé à me poser la question.

Un sénateur américain Joe lieberman (ex-démocrate) a rendu visite à la Tunisie et a rencontré quelques membres de l'opposition, le président de la république et certains membres du gouvernement notamment son chef et le ministre des affaires étrangères.

Il a d'ailleurs tweeté une photo de sa rencontre avec Hamadi Jebali et a déclaré apporter son soutien au gouvernement actuel.



Plusieurs médias ont rapporté cette entrevue : MosaiqueFM, ShemsFM, Tunisia Live, Espace Manager, Business News, LeTemps, Kalima, Tuniscope, Investir-en-Tunisie...et d'autres encore...

Visiblement, aucun de ces médias n'a cru bon de googler le nom de Joe Lieberman, qui est pourtant sorti dans l'actualité la veille de sa visite sur une thématique qui devrait intéresser n'importe quel journaliste : La Censure.

Une liste non-exhaustive des performances de Joe lieberman dans ce domaine:

Le 28 Décembre 2011 Joe Lieberman a effectué des démarches pour demander à Twitter de censurer des comptes qui appartiennent au mouvement taliban. Source

En Novembre 2011, il demande à Google d'ajouter un bouton "reporter comme blog terroriste" à son outil Blogger. Source

En Mai 2011, il demande à Youtube de supprimer des vidéos liées à des "organisations terroristes", qu'elle aient violé ou pas les règles de fonctionnement de Youtube Source

En décembre 2010, devinez qui a demandé à Amazon de virer Wikileaks de ses serveurs? Joe Lieberman bien-sûr! Source

En juin 2010 et bien avant que Hosni Mubarak le fasse, il a essayé de faire passer une loi qui permet au gouvernement de couper l'accès à internet aux citoyens en cas "d'urgence" Source

Des informations qui sont disponibles sur internet, pourvu qu'on aille plus loin que la page Wikipédia, et qui ne demandent pas d'avoir un correspondant à Washington.

Toutes ces positions de Joe Lieberman, couplées aux déclarations de Hamadi Jebali, auraient pu mettre la puce à l'oreille de nos chers journalistes, voir les inciter à poser des questions au sénateur sur sa vision de la liberté d'expression ou demander à notre premier ministre son avis sur la définition de la liberté sur internet de son cher hôte.
Mais non, rien. Aucune référence.
Au mieux, quelques interviews d'un sénateur US comme n'importe quel autre...

Oui, vous méritez ce qui finira par vous arriver...