A propos de l'auteur de ce blog

Mehdi Lamloum, bloggeur et Vidéobloggeur depuis 2005. Actuellement directeur de creation dans une agence de communication, base a Kuala Lumpur, Malaisie
Les informations, opinions, réflexions, analyses, conneries, ne représentent que mon avis personnel et n'engagent en aucun cas celui de mon employeur ou de mes partenaires.

Pour me contacter, vous pouvez utiliser mon email me [at] mehdilamloum [dot] com

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre de Mehdi Lamloum est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported.

samedi 6 avril 2013

Awards ? Pourquoi faire ?



Pour la première fois depuis pas mal d'années, le principal festival de créativité publicitaire de la région MENA, Dubai Lynx, s’est achevé sans la moindre agence tunisienne dans les vainqueurs. Pire, aucune campagne tunisienne n’a même été shortlistée.


Sans revenir sur les causes et surtout les conséquences sur le secteur, il serait peut être pertinent de traiter la question qui revient souvent quand on aborde le sujet des awards : Pourquoi?


Les awards peuvent et doivent être le moteur de l’innovation dans une agence. Oui, même une agence de pub a besoin d’innovation.
Les différents festivals doivent être, non le moment de ressortir des campagnes existantes pour espérer décrocher une shortlist, mais une motivation pour creer un process sur la durée qui est présenté aux créatifs comme une opportunité de prendre des risques, tenter des choses, explorer des nouvelles choses...
C’est un travail sur la durée qui permet un apprentissage fait a base d'expériences et de prise de risque.

Une nouvelle catégorie a été lancée cette année aux Cannes Lions : Innovation. Ca en dit long sur la direction stratégique que prennent les principaux festivals!

Quand on regarde les palmarès des dernières années, ce sont souvent les campagnes les plus innovantes (et non les plus efficaces) qui ont raflés le plus de prix, certaines comme Pay with a Tweet, Decode Jay-z ou Nike Fuelband inventant de nouveaux standards publicitaires.

Mais ce processus de création, d’innovation et d’exploration de domaines inconnus ne peut se faire sans une implication globale de toute l’agence et non uniquement les créatifs.
Et cet effort d’innovation ne peut qu'être bénéfique pour l’agence et ses clients qui pourront profiter d’un retour d'expérience et a leur tour prendre plus d’initiatives et de risques (Certains sur le marche tunisien le font déjà).

Le potentiel existant en Tunisie est énorme. Le talent des créatifs tunisiens et le système D sont une incroyable opportunité. Il est beaucoup plus difficile d’innover dans un marche fermé et rigide que dans un marche plus ouvert et en attente d’un souffle nouveau.

Il faut juste la volonté de le faire...